Deux tiers des Français lisent peu... ou pas !

Selon un sondage TNS-Sofres publié par La Croix, 30% des Français ne liraient pas du tout. Ils seraient 34% à lire au maximum cinq livres par an.

A la veille de l'ouverture du Salon du Livre, le constat est rude pour les libraires. Près de deux Français sur trois (64%) lisent moins de cinq livres par an et 30% n'en lisent aucun, selon un sondage TNS-Sofres* publié jeudi par le quotidien La Croix. D'après cette enquête, seules 9% des personnes interrogées liraient environ un livre par mois, soit une douzaine sur l'année. Des chiffres quasiment identiques par rapport à l'année dernière.

Parmi les lecteurs les plus assidus, ce sont les femmes qui arrivent largement en tête. 42% d'entres elles lisent ainsi plus de 6 livres par an, contre 26% seulement pour les hommes. Côté catégories socio-professionnelles, tous sexes confondus, ce sont les salariés du secteur public qui lisent le plus de livres (40%), suivis de près par les retraités et les femmes au foyer.

L'enquête révèle par ailleurs des disparités concernant les sensibilités politiques des lecteurs. Ainsi, il semblerait que ce soit les partisans du Modem qui lisent le plus (43%), talonné de près par ceux de l'UMP (41%). Les sympathisants du Parti socialiste (37%), des Verts (32%) et les apolitiques (25%) arrivent quant à eux dans les derniers.

Lire pour se détendre ou apprendre

Les deux tiers des Français (65%) choisissent un livre pour son sujet, l'autre tiers pour son auteur. Les conseils d'amis ou de proches sont déterminants dans le choix de 31% d'entre eux et seulement 6% choisissent en fonction des conseils des libraires ou des vendeurs. Enfin, contrairement aux idées reçues, seul 1% des Français assure être influencé dans l'achat d'un livre par le fait qu'il ait obtenu un prix littéraire.

Pourquoi lire? Pour la moitié des Français (50%), la réponse est claire : il s'agit de «se détendre». Pour l'autre moitié (49%), en revanche, il est question d'apprentissage, «pour le côté instructif et culturel de la lecture», précise le sondage. Les lecteurs ne sont que 14% à lire «pour rire», 8% pour «s'isoler des autres» et 4% pour «frissonner»

*Sondage TNS-Sofres réalisé du 27 février au 2 mars auprès d'un échantillon de 1.000 personnes de 18 ans et plus, en face à face, selon la méthode des quotas

×