Ella Mahé

Ella Mahé

 

1. La fille aux yeux vairons

Elle s’appelle Ella, Ella Mahé. Restauratrice de manuscrits anciens, elle profite d’une commande du musée du Caire pour visiter quelques-uns des hauts lieux historiques de l’Égypte ancienne. Sur le site d’Abou Simbel, elle rencontre Thomas Reilly, archéologue, petit-fils d’Henry Reilly, qui mit à jour dans les années 20, avec l’équipe de Howard Carter, la tombe de Toutankhamon. Marchant dans les pas de son grand-père, Thomas recherche la tombe d’une princesse de la 18e dynastie. Cette princesse sans nom avait une particularité physique peu commune : des yeux vairons, l’un noir, l’autre bleu. Tout comme ceux d’Ella Mahé…

Ella Mahé est une série chorale écrite par Maryse et Jean-François Charles. Le premier cycle comptera quatre tomes. Il nous transportera dans l’Égypte moderne et ancienne. Il sera illustré par cinq dessinateurs différents. Jean-François Charles s’intéressera à la partie contemporaine (dix planches par tome) ; les quatre évocations historiques (36 planches chacune) seront dessinées par quatre auteurs différents : André Taymans et la découverte de la tombe de Toutankhamon (tome 1), Francis Carin et le creusement du canal de Suez (tome 2), Brice Goepfert et le Moyen Âge (tome 3), Christophe Simon et l’Antiquité (tome 4). Les 4 albums sortiront à dates rapprochées. Une année seulement séparera la sortie du tome 1 de la sortie du tome 4.

2. Princesse des Sables

Une grande saga romanesque au cœur de l'Égypte d'aujourd'hui et d'hier. Ella Mahé se remet doucement du départ de ce mufle de Thomas Reilly. Après avoir pérégriné quelques jours en touriste, il est temps pour elle de se souvenir qu'elle est en Égypte à l'invitation du musée du Caire. Son conservateur, séduit par l'expertise française en matière de restauration de manuscrits anciens, la prie de se rendre à Ismaïlia, la perle du canal de Suez, pour apporter ses bons soins à une réserve précieuse d'ouvrages. Sur la route qui relie Le Caire à Ismaïlia, Ella Mahé est fascinée par les paysages traversés, comme si elle y avait vécu…Trois mois seulement après la sortie du premier tome, la saga Ella Mahé s'enrichit d'un deuxième volume, dessiné en partie par Jean-François Charles et cette fois accompagné de Francis Carin.

3. Celle qui n'a pas de nom

Une grande saga romanesque au cœur de l'Égypte d'aujourd'hui et d'hier Après avoir été enlevée par un mystérieux individu, Ella Mahé se réveille dans la cabine d'un bateau amarré dans le port d'Ismaïlia. Cherchant à s'enfuir, elle tombe nez à nez avec Thomas Reilly : c'est lui qui l'a sortie des griffes de son kidnappeur, qui n'est autre que l'homme au t-shirt Camel, celui-là même qui les suit depuis la visite du site d'Abou Simbel. Ella Mahé et Thomas Reilly sont tous les deux à la recherche de la tombe de la princesse aux yeux vairons. Ils décident d'unir leurs efforts et prennent ensemble la route du monastère Sainte-Catherine.C'est au tour de Brice Goepfert de s'associer aux Charles pour mettre en images les aventures égyptiennes d'Ella Mahé. Les sorties rapprochées des titres devraient aider à imposer la jeune Ella Mahé comme une héroïne majeure du catalogue Glénat.

4. La couleur des dieux

Fin d'une grande saga romanesque Ella Mahé, jeune restauratrice de manuscrits anciens, un peu rêveuse, un peu gaffeuse, pérégrine dans le désert en compagnie de Thomas Reilly, à la recherche de la couleur des dieux. Notre belle héroïne n'est pas insensible au charme du jeune homme, mais elle réalise que celui qu'elle prenait pour un égyptologue érudit s'est servi d'elle, et pire, qu'il lui a menti. Thomas Reilly n'est pas celui qu'il prétend être !… Un an seulement après la sortie du premier tome, ce quatrième opus d'Ella Mahé conclut le cycle égyptien de cette remarquable série chorale orchestrée par Jean-François Charles. Après

André Taymans, Francis Carin et Brice Goepfert, c'est au tour de Christophe Simon d'illustrer la partie historique du récit.

Source : http://www.bedetheque.com